Demi-partie Apocalypse

Publié le par Nykola


Après un long moment sans mises à jour, me voilà de retour pour un petit rapport de grosse petite bataille. C'est une fois de plus avec mes collègues waaagheux Bigdaddy et Drakkh que nous nous affrontons ; le format de la bataille est de 4000 points par camp : mes prouteux contre leurs gardes impériales respectives.

Le coeur de l'armée de Bigdaddy est constitué des deux titans chevaliers qu'il a conçus et qui vont pour la première fois affronter un de leur semblable. Ceux-si sont accompagnés de sa garde impériale d'inspiration Adeptus Mechanicus qui utilisera à cette occasion le nouveau codex de la Garde Impériale : 1 escouade QG, 1 peloton avec deux escouades d'infanterie et une d'armes spéciales (fuseurs), 1 escouade de légions pénales, 1 escouades de troupes choc en chimère, 1 technaugure et ses serviteurs, 1 Leman Russ démolisseur et 2 Basilisk.
Drakkh est venu avec son Death Korps : 1 escouade QG, 2 Pelotons de deux escouades d'infanterie, 3 lanceurs quad, 3 mortiers lourds, 1 medusa, 1 Macharius et 1 Baneblade. En attendant la mise à jour de Forge World, il les joue avec les anciennes règles, donc pas d'ordres ou ce genre de nouveautés sympathiques.
En atout stratégique, ils choisissent une grenade vortex (dont nous avons autorisé le port par autre chose que des personnages indépendants vu que ceux-ci tendent à disparaitre au sein de la garde) et celui permettant de cibler une frappe orbitale sur un porteur de radio.

Pour leur faire face, j'ai sorti l'artillerie lourde : 1 Warhound, 1 Titan Chevalier, 1 Plaguereaper, 1 Prince-démon, 4 escouades de marines de la peste, 1 Dreadnought, 1 Vindicator, 1 Predator et 1 Defiler. J'ai adjoint à cela un contingent de démons de Nurgle, ce qui de donnait l'occasion de les jouer pour la première fois : 1 Grand Immonde, 1 groupe de trois bêtes de Nurgle, 2 escouades de portepestes, 1 troupeau de nurglings et 1 Broyeur d'Ames. Comme atout stratégique, je décide de prendre la tempête pestilentielle (nous en reparlerons plus tard) et le bolt démoniaque (un bolt tueur de titan !!!) issus d'Apocalypse Reload.

Cette partie se déroule sur ma nouvelle table de jeu destinée justement aux parties en format Apocalypse. Ayant récemment acquis un canapé convertible pour mon salon, j'ai réalisé qu'une fois déplié, il ferait un magnifique support pour une table de jeu. Cela me permet en effet d'obtenir une largeur digne de ce nom (pour la table bien sur !) avec un format de 1m60*2m10 avec divers projets (fous) pour la rallonger un peu plus (toujours la table !). Le format utilisé convient à une armée de 4000 points de garde impériale (avec du véhicule lourd tout de même), mais pas plus. Voici ce que ça donne une fois le décor posé :


Le hasard m'autorise à choisir le coté et nous nous lançons dans les paris sur le temps de déploiement. Ce système était drôle lors de la première partie d'Apocalypse, mais il montre vite ses limites, étant donné qu'il devient de plus en plus intéressant de jouer en second. Nous nous retrouvons donc à proposer tous 30mn .... ils finiront par (gentiment) décider de commencer. Nous placons donc nos figurines, Bigdaddy décidant de garder en réserves ses chevaliers ainsi que ses escouades d'armes spéciales et de troupes de choc. Mes démons se déploieront bien entendu tous en frappe en profondeur ...


Les forces impériales avancent immédiatement vers les objectifs :


L'artillerie commence son concerto en canon majeur avec son orchestre de tirs indirects :


Non pas que les armes de barrage soient les seules de leur arsenal :


Bien sur, les blindés super-lourds participent aussi à la fiesta :


Mon defiler et mon vindicator font partie des victimes, ainsi qu'une escouade de marines de la peste qui ne verra qu'un de ses membres survivre :


Je peux alors entamer mon premier tour, faisant arriver la moitié de mes démons (pas la moitié que je souhaitais d'ailleurs). Le Grand Immonde déviera dans une escouade adverse mais sera chanceux dans le tableau des incidents de frappe en profondeur : il aura le droit de revenir au prochain tour. Les nurglings et une escouade de portepestes sont nettement plus précis et arrivent au coeur des lignes ennemies :


(on remarque que le 7 est un beau chiffre puisque ça donne des fleurs lors de la frappe en profondeur)

Je déclenche à mon tour la machine à poutrer et les arrose de toutes les formes de gros gabarits, ciblant à chaque fois des choix de troupes (eux-seuls prennent les objectifs) :


Mon prince-démon aéroporté se rue sur le Baneblade de Drakkh mais ne réussira qu'à se rendre ridicule, ratant quatre de ses cinq attaques, la dernière ne pénétrant même pas le blindage. En première ligne face à l'ennemi, ses souffles pestilentiels sont comptés ...


Bien décimés tout de même, Drakkh et Bigdaddy entament leur second tour qui voit l'arrivée des deux chevaliers de ce dernier :


Probablement incommodés par l'odeur, les impériaux se décident s'acharner sur les nurglings ... au début sans grand succès ...

"Lieutenant, ça se chasse avec quelle arme ces bêtes là ?"


"Mais à la grenade vortex bien sur, soldat !"


Les petits chieurs rejoindront illico le warp, mais ils seront suivis au prochain tour par l'escouade assez inconsciente pour avoir utilisé une telle arme ...

Bigdaddy me démontre que lui aussi manie aisément l'art ancien du gros gabarit :


Les batteries de Drakkh continue de faire pleuvoir les obus, peu impressionnées par la menace des portepestes :


Mon second tour commence ensuite ; le Grand Immonde parvient à arriver, tout comme les bêtes de Nurgle :


La seconde escouade de portepestes déviera elle à quelques centimètres d'un bord de table, mais son sort est plus plaisant que celui du broyeur d'âmes ... J'ai en effet complétement oublié de le faire venir ... oups ! Tant pis, je le jouerai pour la première fois un autre  fois ...

Le Grand Immonde relache alors la tempête pestilentielle que j'avais choisi en atout stratégique. Celle ci tue une figurine (en lui infligeant 2D6-Endurance blessures sans sauvegarde d'armure) avant de passer à sa voisine et ce jusqu'à ce qu'une survive ou que plus personnes ne se trouve à portée de contamination.  J'émets alors une réserve sur le choix de cet atout "peut-être un peu gros bill" avant de lancer les dés pour le premier garde du death korps affecté : 2 + 1 - 3 blessures ... bon ... comme dira Drakkh : "Mais t'avais pas vu qu'on avait des masques à gaz ?"

Quelques fous-rires plus tard, un duel de chevaliers se profile :



Malheureusement, le temps viendra à nous manquer et nous devrons en rester là ... non sans tout de même tenter de voir ce qu'aurait donner un combat entre deux chevaliers :



Quelques conclusions de cet après-midi :
  • On a bien rigolé (c'est tout de même le plus important)

  • Il faut que je me fasse des pions objectifs dignes de ce nom

  • je dois aussi bosser mes décors, histoire de ne pas toujours jouer avec les mêmes, surtout quand certains ne sont pas finis.

  • Il nous faudrait une bonne séance de révision des règles afin de perdre moins de temps dans les bouquins au cours de la partie.

Les photos sont de Bigdaddy, merci à lui ! Petite nouveauté d'ailleurs, elles sont cliquables pour les voir en meilleure résolution.


Publié dans Parties

Commenter cet article